Interview de Rémy André Ozcan, pionnier de l’écosystème professionnel de la blockchain en France

Rémy André Ozcan a co-fondé Crypto4all, puis la plateforme de tokenisation Tozex. Récemment, il a co-créé avec le député blockchain Jean Michel Mis : la Fédération Française Professionnelle de la Blockchain (FFPB). Initiative inédite, elle a pour ambition de rassembler les acteurs professionnels d’une filière blockchain nationale qui se dessine…

Rémy André Ozcan

LVBG – Peux-tu te présenter en quelques mots : quel est ton parcours académique, professionnel ?  

RAO – Je suis Rémy André Ozcan, co-fondateur de la plateforme de tokenisation Tozex. Diplômé de l’université Paris Dauphine, j’ai découvert fin 2012 la technologie Blockchain à travers sa première application historique, le Bitcoin. Conscient de la révolution apportée, j’ai décidé de m’y consacrer pleinement et à l’étudier sous tous ses aspects avec mon frère et associé, ingénieur informatique.

Depuis 2015, en tant que Directeur Général de Crypto4all, l’une des plus anciennes sociétés européennes d’ingénierie et de conseils spécialisée dans la technologie Blockchain, nous avons conçu des solutions basées sur cette technologie (pour le compte de la Banque centrale du Luxembourg, ATOS, le Département des Hauts-de-Seine) et réalisé des opérations de levées de fonds pour le compte de nos clients (+50 millions de dollars collectés pour nos clients via plusieurs ICOs, et Bitbond première STO régulé en UE).

Je suis également consultant auprès du Parlement Européen dans le cadre de la réglementation portant sur les actifs numériques et j’ai participé activement à plusieurs groupes de travail portant notamment sur « L’identité numérique et la Blockchain » au sein du Ministère de l’intérieur, expert blockchain français au sein du comité international ISO TC 307, groupe de travail « Focus Group Blockchain & DLT » au sein du CEN-CENELEC (UE).

Par ailleurs, je contribue également à l’évangélisation de la technologie Blockchain notamment au sein de plusieurs écoles (Dauphine, Nice Sophia-Antipolis, PPA) et j’interviens régulièrement à l’occasion de conférences internationales portant sur ces thématiques (Paris Blockchain Summit, conférences parlementaires européennes à Bruxelles, Crypto Asia Expo à Singapour etc.).

LVBG – Peux-tu nous expliquer la feuille de route de Tozex ?

RAO – Nous avons souhaité cristalliser l’expertise acquise au cours de ces cinq dernières années au sein de notre plateforme de tokenisation Tozex qui offre la possibilité de créer, gérer et conserver des actifs numériques. Aucune expertise technique n’est requise. Il y a un contrôle total par ses utilisateurs.

Conscient que bien que les méthodes de financement reposant sur la technologie Blockchain constituent un puissant nouvel outil de financement pour les PMEs (24milliards de dollars collectés), elles souffraient de certaines contraintes ne leur permettaient pas de révéler toute leurs puissances (volatilité, pump&dump, érosion du capital, transparence…), nous avons souhaité y apporter une réponse durable : le Believers Reward Offering (BRO) était né.

Le BRO permet aux entreprises de financer leur développement à travers un système innovant de prêt participatif basé sur des stablecoins sans souffrir des contraintes liées aux ICOs. Il s’agit tout simplement du premier protocole de smart crowdlending reposant sur la technologie Blockchain. Après avoir enregistré une excellente période de précontribution clôturée le 22 juin, nous nous apprêtons à ouvrir l’opération de financement d’ici la fin juin. Le lancement est donc imminent. Nous concentrons toute notre énergie pour le développement de notre plateforme et espérons pouvoir l’accélérer grâce à la contribution de notre communauté qui compte déjà plus de 20 000 Believers.

LVBG – Peux-tu nous expliquer le projet FFPB (Fédération Française des Professionnels de la Blockchain) ?  

RAO – La création d’une fédération professionnelle à l’initiative d’un représentant politique très engagée dans notre écosystème (le député LREM Jean-Michel Mis) et d’un acteur privé (moi-même) est un événement inédit en France. Il révèle toute l’ampleur de notre engagement et la dimension du mouvement que nous souhaitons initier, il se doit d’être à la hauteur de nos ambitions de faire de notre pays une véritable « Blockchain nation » en vue de faire émerger de véritables licornes au sein de notre l’industrie.

Force est de constater que malgré la mise en place d’un cadre réglementaire favorable au développement d’une véritable industrie, et de nombreuses initiatives d’acteurs de la place… l’écosystème français n’a jamais été aussi fragmenté et inaudible. Il doit impérativement se structurer et se professionnaliser afin d’assurer sa pérennité et le développement d’une véritable industrie reposant sur un tissu économique robuste et un réseau dynamique.

La vision portée par la Fédération Française des Professionnels de la Blockchain (FFPB) est en adéquation avec la réalité de notre écosystème et les enjeux stratégiques portées par l’utilisation de la technologie Blockchain. Elle s’appuie notamment sur :

·     Une approche plurisectorielle :  Au-delà des cryptomonnaies qui constituent la première application historique de la technologie Blockchain, elle trouve des applications bien plus étendue et aura un impact significatif dans de nombreux secteurs d’activités (énergie, agroalimentaire, luxe, transport, automobile, sport, etc…). Considérant que chaque secteur d’activité dispose de ses propres spécificités, chacun d’eux sera représenté au sein de la Fédération.

Cette approche plurisectorielle permettra de respecter les spécificités propres à chaque secteur tout en lui permettant de s’exprimer et de bénéficier pleinement des opportunitées offertes par cette technologie.

·     Une adhésion visant à favoriser la collaboration entre groupes industriels, PME, institutions de recherche et de formation, professions libérales, organisations professionnels de branche (aucun particulier ne peut y adhérer).

·     Un accès à des ressources documentaires de qualité, à un réseau d’expertises ainsi qu’à des événements exclusifs pour des mises en relation d’affaires efficaces.

·     Un fonctionnement reposant sur des organes représentatifs et la technologie Blockchain : authentification et identification certaine des membres, attribution des tokens de vote permettant un horodatage et une traçabilité des décisions prises par les membres lors des AG.

·     Une dimension professionnelle orientée business permettant la création de la valeur en France et sa protection (intelligence économique, appels d’offres, etc…) contribuant de facto à la souveraineté numérique voir même économique.

Nous sommes heureux d’avoir constaté qu’après la publication de notre tribune annonçant la création de la FFPB, nous avons reçu des centaines de demandes d’adhésion d’acteurs de l’écosystème. A l’heure où les restrictions liées au Covid sont levées, nous allons pouvoir mettre en œuvre les premières actions de la FFPB au cours de l’été et avons déjà été auditionné par la DGE (Direction Générale des Entreprises) dans le cadre du plan de relance post-covid et qui semble avoir vu d’un très bon œil l’émergence de la FFPB.

LVBG – Pourquoi les professionnels de notre communauté CFC devrait rejoindre la FFPB ?

RAO – Tout acteur de notre écosystème qui souhaite véritablement participer à la construction du premier réseau professionnel de France y trouvera pleinement sa place. Etant donné qu’il s’agit d’une fédération professionnelle et non d’une association, il faut savoir que seules les personnes morales pourront adhérer à la Fédération à l’exception des professions libérales qui exercent leur activité en nom propre.

LVBG – Tu es un bel exemple de carrière transversale dans le monde des crypto-actifs (à la fois entrepreneur, conseiller politique, créateur d’une institution professionnelle). Quel conseil donnerais-tu aux étudiants qui souhaiteraient se lancer dans le même type de parcours ?    

RAO – La clé de la survie réside dans notre capacité d’adaptation, la théorie de Darwin fait d’autant plus de sens dans l’industrie Blockchain. Cette technologie étant transverse, il est difficile de pouvoir l’appréhender dans tous ses aspects. Mon parcours personnel et professionnel m’y a beaucoup aidé étant donné que je disposais de compétences financières et juridiques, que j’ai complété par une expertise technique.

Je n’aurais qu’un seul conseil : soyez curieux et passionné, le reste suivra !

Propos recueillis par Louise Valentina Bautista Gomez (LVBG) – Juin 2020

Vous êtes une entreprise (grand groupe, TPE, PME, startup), une association à but non lucratif, une Ecole, une université ou un institut de recherche… axé sur la blockchain, qui souhaite l’intégrer ou se diversifier ?

Vous pouvez adhérer à la FFPB en cliquant ici !